lundi 9 mars 2015

Scènes de chasse en Bavière

Voici le texte en "rédigé" car je ne réussis pas à faire es paragraphes en html.

Je vois à l'instant que c'est le °°°film préféré de Michael Haneke°°°
"Abram revient chez sa mère qui habite un village de Bavière. Bientôt les commérages empoisonnent l'atmosphère : on dit qu'Abram a été en prison parce qu'il est homosexuel. Au village, on l'accuse aussi d'avoir eu des rapports avec un jeune débile mental. Les persécutions commencent par des quolibets et des piques. Quand Abram décide de fuir, il est trop tard. Hannelore, la fille de joie du village, l'accuse d'être le père de son enfant ; elle le provoque, le jeune homme perd la tête et la tue. Commence la chasse à l'homme..." Wikipedia à propos du film de Peter Fleischmann.

C'est ce genre de choses qui me retournent en vrai pas en média. Ce film il y a ... ouhhhh (chut)a été le point de départ de quelque chose. C'est de la fiction mais la réalité la dépasse souvent de loin. Suffit de laisser traîner ses oreilles, avec bienveillance d'abord puis baf "File dans ta chambre" (De Groodt) puisqu'il faut bien "rigoler avant que le ciel nous tombe sur la tête"! Et attention au Ruban blanc de Michael Haneke. Aussi terrible que les prêtres de l'inquisition ce papa pasteur protestant.

 Le bien et le mal existent, ils existent "bel" et bien en germes en chacun d'entre nous et c'est contre cela qu'il nous faut et qu'il nous faudra lutter sans cesse. Ce ne sont pas les gros pourris (à l'envers: changer) qui nous perdent. Nous nous perdons nous-même si nous cessons d'être vigilants. Les ripoux c'est mal et bien, même super bien à la fois puisqu'ils nous innocentent.

1 commentaire:

Elaine- a dit…

whoa google translate did NOT make that post make sense lol