jeudi 6 mars 2014

C'est pour le sens: faut lire le titre du livre.

3 commentaires:

Francis Juif a dit…

L'ogre qui avait peur des enfants, on pourrait en inventer plein comme ça. Les politicards qui avaient peur des électeurs, par exemple. D'autres idées, amis lecteurs / voyeurs ?

JMS* a dit…

J'ai un faible pour Gaston lagafe.
Ceci dit des ogres qui ont peur des enfants, il y en a de plus en plus... la sacralisation de l'enfant y est pour beaucoup.

michèle dassy a dit…

L'idée-clé de ce livre était de faire rire en effet mais il est vrai que de l'enfant roi à l'enfant tyran la marge est étroite.